Je désirais évoquer dans mon Mémoire une maladie que la réflexologie plantaire serait de nature, peut-être pas à traiter, mais du moins à soulager. J’ai ainsi effectué un stage au sein d’une maison de retraite, qui m’a confié des personnes à différents stades de la maladie : très avancé, avancé et modéré.

Bien sûr Alzheimer reste actuellement une maladie incurable, mais je suis convaincue que la réflexologie est à même d’apporter aux personnes touchées une relaxation, une baisse d’agressivité, un retour ponctuel de lucidité et plus généralement un sentiment de mieux être. Les résidentes dont je me suis occupée ont connu des moments de réelle lucidité, toutes me reconnaissaient et associaient, semble-t-il, la séance à venir à un moment agréable.

Il me paraît souhaitable que l’expérience que j’ai connue soit reconduite, et que la réflexologie trouve sa place dans les maisons de retraite, particulièrement auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Valérie Couesnon

Voir d’autres articles et extrais de mémoires…

Share This